IL Y A DE LA FORMULE 1 DANS VOTRE RENAULT


DE LA F1® À LA SÉRIE : L'EXCELLENCE MÉCANIQUE POUR TOUS


Renault est engagé en sport automobile car la compétition est le laboratoire idéal pour imaginer de nouvelles solutions techniques, démontrer leur performance et tester leur fiabilité.

 

Dans chacune des compétitions où la marque s’engage, les technologies victorieuses sont appliquées aux véhicules de série au bénéfice de ses clients : performance, fiabilité et efficience.


La compétition automobile est depuis toujours dans l'ADN de la marque et le sport automobile est une vitrine du savoir-faire technologique de Renault et de la passion qui anime ses équipes. Parce qu'il porte des valeurs positives d'excellence et de partage, le sport automobile est un facteur de fierté et de motivation pour tous les clients et collaborateurs du groupe.

En Formule 1, ce qui prime, c'est la performance. Pour les moteurs de série, il faut que cette performance soit associée au plaisir de conduite. Les ingénieurs "série" Renault - certains viennent des bureaux d'étude F1 - ont donc créé des moteurs "downsizés" qui maximisent le rendement énergétique. Le défi consiste à réduire la cylindrée - c'est le downsizing- qui dans certains cas va jusqu'à faire l'économie d'un cylindre-, tout en maintenant ou en accroissant la puissance et le couple moteur grâce à la suralimentation par un turbocompresseur. Les nouveaux moteurs Energy ont ainsi presque tous gagné entre 10 et 20 Nm par rapport à leur prédécesseur, pour une conduite axée sur l'agrément du conducteur, le dynamisme, les reprises, la vivacité et la réactivité.

 

Bien sûr, d'autres technologies empruntées à l'univers de la F1 sont mises au service de la performance et de l'agrément des moteurs de série, comme par exemple l'architecture carrée des chambres de combustion... Dernier exemple : pour que les moteurs fonctionnent plus vite à la température idéale, on a notamment copié le mode de circulation d'eau de refroidissement de la F1, pour toujours plus de rapidité et d'efficacité.

En Formule 1, l'ennemi c'est le poids. Exploiter au mieux chaque goutte de carburant permet d'embarquer moins d'essence et donc d'avoir une monoplace plus légère et donc plus rapide en piste. Les nouveaux moteurs Renault bénéficient directement de ce savoir-faire des motoristes du Groupe. Les motorisations Energy de dernière génération permettent des baisses de consommation et d'émissions de CO2 qui peuvent aller jusqu'à 25%, selon les moteurs.

 

Pour baisser la consommation, Renault utilise des moteurs plus légers (en aluminium), downsizés (un 1.2L consomme moins qu'un 1.6L) et des matériaux innovants (graphite, Diamond-like carbon, chaîne de distribution en Téflon®...) qui réduisent les frottements des pièces mobiles du moteur. Moins de frottements, moins de poids, c'est moins de déperdition d'énergie et moins de carburant tout court ! Et moins de carburant, cela signifie moins d'émissions de CO2 et moins d'atteintes à l'environnement, autre point fort de Renault.

 

La prouesse consiste en fait à réduire la consommation sans rogner sur le plaisir et les sensations de conduite : avec les nouveaux moteurs Energy, le conducteur dispose d'un moteur à la fois réactif ET économe à l'usage.

Régularité, robustesse et fiabilité sont dans les gênes des moteurs F1 de Renault. Sans ces qualités, pas de victoires, et certainement pas un 12ème titre de Champion du Monde des Constructeurs en 2013.

Renault, des équipes F1 aux équipes "série", place au plus haut niveau l'exigence pour renforcer la qualité et la durabilité de ses moteurs ...qu'ils soient de formule 1 ou de série. Si des ingénieurs issus de la formule 1 ont piloté le développement des nouveaux moteurs de série essence et Diesel, ont aussi été partagés les méthodes de conception et les outils numériques de calcul et simulation de résistance des moteurs. les tests qualité en bout de chaîne de fabrication sont systématiques et permettent au final de disposer de nouveaux moteurs toujours plus fiables et plus robustes dans la durée.

 

MOTEURS ENERGY : L’EXPERTISE DE LA F1® AU SERVICE DE LA GAMME MÉCANIQUE RENAULT


La famille de moteurs Energy est dérivée de l'expertise technologique de Renault en F1®. Découvrez leurs contenus, inédits à ce niveau de cylindrée.

ENERGY TCe 130

Dans la poursuite du renouvellement de sa gamme de motorisations "downsizées", Renault lance le moteur Energy TCe 130, 9ème moteur de la gamme Energy. Déclinaison plus puissante du moteur Energy TCe 115, il prend la relève du TCe 130 d'une cylindrée de 1.4 L et équipe les familles Nouvelle Mégane, Nouveaux Scénic et Grand Scénic.


Energy TCe 130 : un 1.2 turbo essence taillé pour la route


Développant 130 ch à 5 500 tr/min et 205 Nm dès 2 000 tr/min, ce 1,2 turbo essence à injection directe de dernière génération est taillé pour la route. Il offre les prestations d’un moteur atmosphérique de 2 litres avec un couple généreux disponible à 90% dès 1 500 tr/min.

 Doté des technologies Energy dont certaines sont dérivées de l’expérience Renault en F1, il affiche une consommation en baisse de 15% à 20%, selon les modèles, soit plus d’un litre aux 100 km par rapport au moteur remplacé.

 D’une grande rondeur, il s’avère souple et réactif, procurant un réel plaisir à la conduite avec des relances dynamiques même à bas régimes. Pour autant, il se fait oublier grâce à son silence de fonctionnement et à la transparence de son système Stop&Start ultra-rapide.

 

 

Plus d'1 litre aux 100 kilomètres en moins et jusqu'à -20% de CO2 


Moteur 1.2 L essence le plus performant du marché, le Renault Energy TCe 130 brille également par sa sobriété à la pompe avec une consommation moyenne sur cycle en baisse jusqu’à 20%* par rapport au TCe 130. Ainsi motorisés, Nouveau Scénic Xmod ne consomme que 6,2 l / 100km* sur cycle mixte et Nouvelle Mégane Berline a été homologuée à 5,4 l/100km*, soit un gain de plus d’1 l/ 100 km. Parallèlement, les émissions de CO2 sont limitées à 124 g/km* (en baisse de 29 g) pour Nouvelle Mégane Berline et 140 g/km* pour Nouveau Scénic Xmod.

L’entretien est par ailleurs minimisé : vidange tous les 30 000 km avec un filtre à huile écologique, chaine de distibution à vie. Grâce à ces faibles consommations, le coût d’usage est réduit de façon significative. Les émissions de CO2 en baisse permettent en effet de bénéficier, selon les pays, de bonus ou de s’affranchir des taxes. Taillé pour la route, ce moteur 1.2 L turbo essence est au final plus compétitif que le Diesel pour des kilométrages annuels jusqu’à 25 ou 30 000 km/an (sur la base des données France). Il représente enfin une alternative tout à fait rentable au Diesel.

 

 

Un concentré de technologies 


Le Renault Energy TCe 130 a fait l’objet d’une mise au point acoustique particulièrement soignée. Il se distingue par sa sonorité feutrée et se révèle d’une grande douceur de fonctionnement y compris dans les hauts régimes.

Il reprend par ailleurs le contenu technologique du moteur Energy TCe 115 comme l’injection directe essence turbo, qui, associée à une suralimentation par turbo-collecteur intégré et à une distribution variable avec double-décaleur d’arbres à cames, permet d’atteindre le couple maximal dès les bas régimes et sur une large plage d’utilisation. L’injection a lieu directement dans la chambre de combustion, ce qui permet d’optimiser le rendement et les stratégies de pilotage selon l’utilisation du moteur. La combustion est améliorée au bénéfice de la consommation de carburant et des émissions de CO2.

Enfin le Energy TCe 130 bénéficie d'un Stop&Start avec démarrage ultra-rapide. Le système détecte la position exacte des pistons et injecte le carburant dans le cylindre le plus favorable à une mise en action instantanée du moteur. L’énergie « gratuite » stockée grâce au système de récupération d’énergie au freinage est utilisée pour recharger la batterie et assurer les redémarrages.

 

* Consommation et émissions homologuées selon règles applicables.

 

 

ENERGY TCE 115

La famille Energy TCe marque une nouvelle étape dans la stratégie essence de Renault et devrait représenter 85 % des volumes essence de la marque en Europe en 2015. Le moteur Energy TCe 115 est un 1.2 litre, modèle de sobriété, aux performances inédites.

Meilleur rapport puissance-sobriété 

 

Ce moteur équipera la famille Mégane / Scénic au 1er trimestre 2012, en remplacement progressif du 1.6 16v 110 ch (type K4M). Par rapport à ce dernier, il offrira de meilleures performances malgré une cylindrée réduite d’environ 25 % :

  • un moteur 1.2 (1 198 cm3) turbo 4 cylindres à injection directe,
  • une puissance de 115 ch (+ 5 ch),
  • un couple maxi de 190 Nm (+ 40 Nm) disponible de 2 000 tr/min à 4 000 tr/min,
  • des consommations carburant en très forte baisse de 25%, soit plus d’1,5 l/100 km par rapport au moteur remplacé (1.6 16v)* et une autonomie proche de celle obtenue avec un moteur Diesel,
  • un coût d’usage en très forte baisse grâce à de faibles consommations et taxes CO2 ainsi que la présence d’une chaîne de distribution.
  • un Downsizing de nouvelle génération : sur un bloc moteur entièrement en aluminium, une puissance inédite de 100 ch/litre pour un 1.2 essence, le tout sur une famille modulaire. Une version TCe de 90 ch est à venir avec 3 cylindres de 900 cm3

 

Performant et efficient : un concentré de technologies 

Premier moteur essence turbo à injection directe de Renault, le bloc Energy TCe 115 fait preuve d’une grande souplesse. Grâce à son couple de 190 Nm, digne d’un moteur 2 litres et disponible dès 1750 tr/min, le Energy TCe 115 dispense les mêmes reprises et accélérations qu’un moteur 1.6 litre.

Cette performance est rendue possible grâce à l’introduction de nouvelles technologies, dont certaines sont utilisées en F1 :

 

  • Architecture moteur carrée : ce type d’architecture issue de la Formule 1 permet de réduire l’encombrement à iso-performances.
  • Réduction des frottements : elle limite les pertes d’énergie liées au fonctionnement du moteur. Le moteur consomme ainsi moins de carburant pour délivrer la quantité d’énergie demandée et gagne en longévité et en robustesse grâce à:

1. Pompe à huile à cylindrée variable avec pilotage électronique : la pression d’huile est ajustée aux besoins du moteur selon les conditions d’utilisation. Bénéfice client : consommations et émissions de CO2 en baisse, performances en hausse.

2. Chaîne de distribution bas frottements : cette chaîne optimisée est équipée d’un tendeur hydraulique qui la maintient tendue en permanence pour réduire au maximum les frottements.

3. Jupes de piston graphitées.

4. Revêtement DLC (Diamond Like Carbon) sur les poussoirs d’arbre à cames. Utilisés en F1 depuis de nombreuses années, ces traitements de surface disposent de propriétés mécaniques qui permettent une réduction significative des frottements et une amélioration du rendement énergétique du moteur pour de meilleures performances et une consommation maîtrisée.

 

  • Injection directe essence : l’injection a lieu directement dans la chambre de combustion, permettant d’optimiser le rendement et les stratégies de pilotage selon l’utilisation du moteur. La combustion est améliorée, au bénéfice de la consommation de carburant et des émissions de CO2.
  • Distribution variable avec double-décaleur d’arbres à cames (Variable Valve Timing). Associée à une suralimentation par turbo-collecteur intégré, elle permet d’atteindre le couple maximal dès les bas régimes et sur une large plage d’utilisation.
  • Système Stop & Start avec démarrage ultra-rapide : le système détecte la position exacte des pistons et permet d’injecter le carburant dans le cylindre le plus favorable, par analogie avec un démarrage à vélo (pédale en position haute). Le redémarrage est instantané. L’énergie nécessaire aux multiples redémarrages est récupérée dans les phases de décélération/freinage.

 

 

L’expertise de Renault Sport F1 au service du moteur Energy 

Renault a voulu insuffler l’excellence technologique de Renault Sport F1 dans la conception de ses moteurs Energy. Pour cela, la Direction de l’Ingénierie Mécanique a fait appel aux talents de la Formule 1 pour prendre en charge la conception de ces nouveaux moteurs. Dans le sillage de Philippe Coblence pour le moteur Energy dCi 130 (type R9M), c’est Jean-Philippe Mercier qui s’est vu confier les études d’ingénierie du bloc Energy TCe 115.

 

Jean-Philippe Mercier, responsable de l’ingénierie mécanique de la famille moteur Energy TCe 115 :

"Dans les années 80, nous avons été précurseurs sur le downsizing en F1. On arrivait déjà à l’époque à tirer 850 ch des 1 500 cm3 de notre V6 turbo. Cette expérience nous a donné une bonne connaissance des moteurs à forte puissance par litre de cylindrée. J’ai apporté mon savoir-faire dans la recherche de puissance spécifique pour Energy TCe 115. Nous sommes arrivés à un résultat de 100 ch/l, une première pour un moteur 1.2. Et Renault n’a pas dit son dernier mot."


* Consommations et émissions homologuées selon réglementation applicable.

ENERGY TCe 90

Le moteur Energy TCe 90 est le premier moteur trois cylindres turbo essence développé par Renault. Il offre le meilleur rapport agrément de conduite / sobriété du marché et son coût d'usage est en forte baisse. Il sera inauguré par la future Clio et remplacera progressivement l'actuel TCe 100, avec un agrément préservé pour une cylindrée réduite de 25 %.

Le premier moteur trois cylindres de Renault 


Premier moteur trois cylindres de Renault, le Energy TCe 90 est un moteur turbo essence en aluminium de 899 cm3 de conception entièrement nouvelle.

Grâce à un turbo-collecteur à très faible inertie (la plus faible du marché) associé à une distribution variable à l’admission (VVT), le Energy TCe 90 offre le meilleur rapport agrément de conduite / sobriété du marché.

Développant 90 chevaux à 5 000 tr / min et doté d’un couple de 135 Nm disponible sur une large plage d’utilisation, il procure l’agrément de conduite d’un moteur atmosphérique de 1,4 L. Le couple exploitable à 90 % dès 1 650 tr / min autorise des reprises de bon niveau à bas régime sans la nécessité de le pousser. Il permet une conduite souple et évite les changements de rapports fréquents en conduite urbaine.

 

La rotation de l’air dans les cylindres est la plus rapide du marché (phénomène « tumble »). La combustion devient ainsi quasi-instantanée et tire tout le potentiel d’un downsizing trois cylindres :

  • le downsizing réduit la cylindrée d’un moteur pour en diminuer la consommation, tout en préservant ses performances grâce à la suralimentation. Le gain de consommation associé est estimé à 5 % ;
  • la suppression d’un cylindre, à iso-cylindrée, réduit les frottements de 20 % par rapport à une architecture quatre cylindres, pour un gain de 4 % en consommation ;
  • le pouls propre du 3 cylindres, associé à une phase d’échappement plus longue, est deux fois plus puissant que sur un quatre cylindres équivalent. Grâce à cette suralimentation naturelle, le turbo est moins sollicité et le rendement plus élevé, au bénéfice direct de la consommation.

Le Energy TCe 90 sera inauguré par la future Clio et remplacera progressivement l’actuel TCe 100, avec un agrément préservé malgré une cylindrée réduite de 25 %.

 

 

Un moteur turbo essence champion de la sobriété... 

Afin d’optimiser la consommation, les ingénieurs ont tiré tout le potentiel de cette nouvelle architecture trois cylindres en faisant fonctionner la motorisation Energy TCe 90 avec un ratio air-carburant idéal y compris à pleine charge (de 2 000 à 4 000 tr / min) pour une consommation maîtrisée.

À l’arrivée, une réduction de 25 % en consommation et émissions de CO2 (sur cycle mixte NEDC) par rapport au moteur remplacé.

Le coût d’usage est fortement diminué pour le plus grand bénéfice des conducteurs : de -20% à -50%, selon les fiscalités nationales. En effet, avec le moteur Energy TCe 90, le conducteur a moins de dépenses en carburant et paie moins de taxes liées au CO2 (selon les pays) : - 1 l /100 km, -30g de CO2/ km * par rapport au moteur remplacé. Dans certains cas, il paiera même moins de taxes liées à la cylindrée (Allemagne, Portugal, Roumanie…).


* : Consommations et émissions homologuées selon réglementation applicable. 

 

 

...qui revendique son appartenance à la famille Energy 

Le Energy TCe 90 est le huitième moteur de la famille Energy, développée en moins de seize mois. Comme tous les moteurs de la gamme, le Energy TCe 90 bénéficie de technologies de pointe et d'une expertise issue de la Formule 1.

Après Philippe Coblence pour le moteur Energy dCi 130, c’est un autre homme de Viry-Châtillon (où sont développés les moteurs F1), Jean-Philippe Mercier, qui a été chargé de développer les nouveaux moteurs Energy TCe de trois et quatre cylindres. Le Energy TCe 90 a bénéficié de son expertise dans trois domaines principaux :

  • la connaissance des architectures carrées ;
  • la réduction des frottements : grâce à des matériaux à faible coefficient de frottement utilisés en F1 tels que le revêtement DLC (Diamond Like Carbon) sur les poussoirs, le graphite sur les jupes de pistons, ou encore une technique PVD (Physical Vapor Deposition) sur les segments ;
  • la maîtrise de la fiabilité : le Energy TCe affiche une puissance spécifique de 100 ch / litre, inédite à ce niveau de cylindrée.

Comme tous les moteurs de la gamme Energy, le moteur trois cylindres est un concentré de technologies et embarque :

  • Stop&Start, associé à un système de récupération d’énergie au freinage ;
  • fort-tumble, une optimisation de l’aérodynamique interne du moteur de la chambre de combustion pour une combustion stable et rapide ;
  • thermomanagement qui permet un gain en temps de 15 % en moyenne pour monter plus rapidement en température et atteindre la zone optimale de fonctionnement moteur ;
  • une pompe à huile à cylindrée variable et un revêtement Teflon® au niveau de la chaîne de distribution, permettant une réduction des frottements ;
  • enfin, une signature acoustique riche en harmoniques, qui rappellera aux amateurs le timbre d’un moteur six cylindres.

Energy dCi 160 Twin Turbo

RENAULT motoriste d’excellence relève le challenge de l’efficience en 2014. Victorieux en F1, Renault met à profit son expérience pour améliorer continuellement l’efficience énergétique de ses moteurs de série pour toujours plus de sensations et de plaisir de conduite. Dernier né de la démarche de downsizing, le moteur Energy dCi 160 Twin Turbo est le premier moteur 1,6 Diesel doté d’une double-suralimentation.


Nouveau moteur Energy dCi 160 Twin Turbo : les sensations d’un 2 litres avec 25% de consommation en moins.


D’une cylindrée de 1598cm3, il délivre une puissance de 160 chevaux et un couple généreux de 380Nm, qui le propulsent dans la cour des moteurs 2 litres en termes de performances. Une première pour un moteur de 1,6 litre, avec à la clé une consommation et des émissions de CO2 réduites de 25%.


Des performances élevées grâce à la maîtrise de la double suralimentation


La technologie « Twin Turbo » permet de concilier couple à bas régime et puissance élevée (allonge) sur un moteur Diesel, au bénéfice immédiat du plaisir de conduite.

Le système est composé de deux turbocompresseurs montés en série :

  • Le premier turbo à très faible inertie, délivre un couple important dès les bas régimes pour une grande réactivité dans les phases de décollage et de relance. Gage d’une conduite souple et vive, 90% du couple maximum est disponible dès 1 500 tr/mn, pour une conduite réactive, des reprises à bas régime et des relances incisives.
  • Le second turbo, prend le relais à plus haut régime et permet d’aller chercher une puissance élevée (100 ch/litre de cylindrée) sans essoufflement, pour une accélération constante, régulière et linéaire.


Le moteur fonctionne toujours dans ses plages de rendement optimal, au bénéfice immédiat de la consommation et des émissions de CO2.

 


Un moteur hi-tech avec des technologies issues de l’expertise F1 


La maitrise de turbocompresseurs sophistiqués n’est pas le seul lien entre le 1.6 Renault Energy F1 et le 1.6 Renault Energy dCi. Le bloc Energy dCi 160 Twin Turbo reprend certaines technologies provenant de l’expertise de Renault en F1, notamment en ce qui concerne le refroidissement et la réduction des frottements :

  • un système de circulation d’eau transverse pour un refroidissement rapide et efficace de la chambre de combustion.
  • des segments à géométrie U-Flex (en forme de « u ») : très souple, la géométrie en U permet une adaptation du segment au déformé du cylindre (sous l’effet de la température et de la pression cylindre) pour aboutir au meilleur compromis entre efficacité et frottements.
  • des états de surface superfinis pour la réduction des frottements.

 

Le moteur 1.6 Energy dCi 160 Twin Turbo adopte un système d’injection à 1 800 bars de pression, pour recevoir la double suralimentation. Il respecte les critères de la norme de dépollution Euro 6b avec un Nox Trap et un système de régénération du filtre à particules.


Grâce à son efficacité, ce moteur emmènera efficacement des véhicules de grand gabarit. Il équipera notamment les futurs véhicules du haut de la gamme Renault.

 

ENERGY dCI 130

Le moteur Energy dCi 130 est un concentré de technologies dérivé de l'expérience de Renault en F1. C'est le moteur 1.6 litre Diesel le plus performant de sa catégorie. Ainsi motorisés, Scénic et Grand Scénic deviennent les monospaces les plus sobres du marché, tout en permettant une consommation et des émissions de CO2 record.

Performances préservées  


Développé dans le cadre de l'Alliance, ce nouveau motopropulseur affiche des performances comparables à celles de son prédécesseur, le moteur 1,9 dCi 130. D'une cylindrée de 1,6 litre, il développe une puissance de 96 kW (130 ch) et un couple généreux (320 Nm). Le Energy dCi 130 va progressivement remplacer son prédécesseur sur Scénic, Grand Scénic et bientôt toute la famille Mégane, ainsi que certains véhicules de la gamme C Nissan. 

Conçu ex-nihilo, ce moteur marque une nouvelle étape dans la stratégie de downsizing de Renault dans ses motorisations thermiques. Le downsizing a été obtenu par une diminution de la course du piston et du redimensionnement de l'attelage mobile (maneton + bielle). Le volume balayé dans le cylindre est réduit de 16% ce qui permet de diminuer la quantité de carburant consommée à chaque cycle. Les performances sont maintenues grâce à une amélioration de la suralimentation.

Energy dCi 130 réconcilie ainsi plaisir de conduire et sobriété en étant le moteur le plus performant de sa catégorie tout en permettant une consommation (4,4 l/100 km) et des émissions de CO2 (115 g/km) record sur Scénic et Grand Scénic*. 



De la F1 à la série : l'excellence mécanique pour tous 

La transmission du savoir-faire de Renault Sport F1 à la série a été favorisée par Philippe Coblence, chef du bureau d'études R9M (Energy dCi 130), qui a occupé les mêmes fonctions à Viry-Châtillon pour les moteurs de F1.

 

Trois points de rencontre entre la technologie F1 et le nouveau moteur Renault Energy dCi 130 sont à noter :

Un moteur « carré » : un moteur est dit carré lorsque la course du piston est comparable à l'alèsage. Cette architecture, courante en F1, permet de loger dans la culasse des soupapes de grand diamètre, ce qui favorise le remplissage (l'admission d'air) et donc les performances.

 

Une circulation d'eau transversale : la circulation transversale, utilisée en F1, maximise l'efficacité du refroidissement et diminue les pertes de charge, permettant l'utilisation d'une pompe à eau de plus petite taille et donc moins gourmande en énergie.

 

Travail sur la réduction des frottements internes : intégration de la technologie du segment racleur de piston UFLEX. Comme l'explique Philippe Coblence "le principe est comparable à celui d'un rasoir trois lames. L'adaptation au contour est naturelle sans avoir besoin d'exercer une pression élevée sur la paroi de cylindre ce qui autorise une excellente efficacité tout en limitant les frottements".

 

 

Un concentré de technologies  

Avec plus de 30 brevets, le moteur Energy dCi 130 embarque un contenu technologique inédit à ce niveau de gamme, permettant cette réduction très significative des émissions de CO2 (-20%) et de la consommation de carburant (-30g/km)* :

 

L’EGR (Exhaust Gas Recirculation) basse pression : Renault est le premier constructeur généraliste à introduire cette technologie sur le marché européen. Il s’agit d’augmenter le taux de recirculation des gaz d’échappement tout en maîtrisant la température et la pression d'admission. Les émissions d'oxydes d'azote sont réduites plus efficacement qu'avec l'EGR haute pression en conservant un meilleur rendement du moteur. La combustion est meilleure et les émissions de CO2 sont réduites.

 

La technologie Stop & Start : extinction/redémarrage automatique du moteur lorsque le véhicule est à l’arrêt. 

 

La technologie de swirl variable : le swirl, ou tourbillon d'air dans l'axe du cylindre, se développe lors de l'admission et s'amplifie durant la compression avant combustion. Le mélange air-carburant est ainsi optimisé durant l'injection ce qui améliore la consommation (baisse du CO2) et les émissions de polluants (baisse des oxydes d'azote ou des particules).

 

La pompe à huile à cylindrée variable : elle permet d’ajuster le débit d’huile au juste besoin du moteur et donc de limiter l’énergie consommée par la pompe. 

 

Le thermo-management : ce système permet d’accélérer la montée en température du moteur pour diminuer les frottements (viscosité de l’huile).

 

Le système de multi-injection : l’adoption d’injecteurs solénoïdes 7 trous de dernière génération capables de générer des injections très courtes et multiples (jusqu’à 6 injections par cycle) permet de piloter finement la combustion au bénéfice de la consommation, des émissions de polluants et de l’acoustique. Ce système permet d'optimiser la régénération du Filtre à Particules.

 

L’ESM (Energy Smart Management) : c’est une récupération d’énergie sur décélération ou freinage pour soulager le moteur en délestant l’alternateur dans les points de faible rendement.

* Consommations et émissions homologuées selon réglementation applicable.

ENERGY dCI 110

Moteur coeur de gamme, le 1.5 dCi équipe un véhicule Renault sur trois, de Twingo à Laguna. Il a été produit à près d’un million d’unités en 2010. Le moteur Energy dCi 110 est une nouvelle version métamorphosée du 1.5 dCi et sera proposé d’abord sur la famille Mégane / Scénic avant de connaître un déploiement plus large sur les autres modèles du groupe.

La métamorphose du 1.5 dCi 

 

Le moteur Energy dCi 110 est un véritable concentré de technologies. Ses évolutions par rapport au 1.5 dCi s'articulent autour d'une architecture zone turbo, de buses d'injection ANI (Angle de Nappe d'Injection Individualisé), d'une réduction des frottements, et d'une reprise du "package" technologique du moteur Energy dCi 130.

 

Une architecture innovante du turbo permet la réduction des pertes de charge. Le chemin parcouru par l’air d’admission est simplifié, ce qui améliore le rendement du turbo pour de meilleures performances à iso-consommation de carburant. De plus, le temps de réponse à bas régime est amélioré grâce à un meilleur dimensionnement de la turbine.

 

Plus précise, la diffusion du carburant par nappe améliore très significativement la combustion (-15 % d’imbrûlés) au bénéfice direct de la consommation et des émissions de CO2*. La technologie de diffusion ANI compense le décentrage naturel des buses propre aux moteurs 8 soupapes (dissymétrie entre les soupapes d’admission et d’échappement). Cette diffusion est réalisée au moyen d’injecteurs piezzo-électriques 7 trous. 

 

La réduction des frottements limite les pertes d’énergie liées au fonctionnement du moteur. Le moteur consomme ainsi moins de carburant pour délivrer la quantité d’énergie demandée et gagne en longévité et en robustesse.

 

Un moteur qui trouve sa place dans la famille Energy 



Energy dCi 110 reprend le "package" du moteur Energy dCi 130, soit, 3 technologies principales :

    • Système Stop & Start avec récupération d’énergie au freinage (ESM) : la technologie Stop & Start consiste à stopper automatiquement le moteur dès que le véhicule est à l’arrêt. Ce système économise plus d’un litre de carburant aux 100 km en circulation urbaine. Lorsque le conducteur actionne la pédale d’embrayage, le redémarrage est instantané. Afin d’assurer les multiples redémarrages du moteur, le démarreur a été renforcé (démarreur et couronne de démarreur), de même que le système d’injection (pompe et injecteurs haute pression). Toute la base moteur a été dimensionnée pour 410 000 cycles de démarrage (sur 300 000 km), soit près de 7 fois plus que sur un moteur classique. L' ESM (Energy Smart Management) est un système permettant de récupérer l’énergie cinétique du véhicule dans les phases de décélération/freinage via l’alternateur et de la stocker dans la batterie. Les consommateurs électriques (chauffage, éclairage, radio…) sont alors directement alimentés par la batterie ce qui permet de soulager l’alternateur. L’énergie sera notamment réutilisée pour assurer les redémarrages du véhicule.

 

  • Recirculation des gaz d’échappement (EGR) : À l’instar du Energy dCi 130, le Energy dCi 110 adopte la technologie EGR basse pression. Cette technologie consiste à récupérer les gaz d’échappement plus en aval, après leur passage dans la turbine et dans le filtre à particules. Ces gaz sont alors refroidis dans un échangeur basse pression avant d’être redirigés vers le turbo où ils sont mélangés à l’air d’admission. Grâce à cette technique, la pression de suralimentation est donc augmentée. Ils sont ensuite refroidis avec l’air dans le radiateur de suralimentation et participent une seconde fois à la combustion. Cette boucle dite "froide" permet de réduire les émissions d’oxyde d’azote plus efficacement qu'avec l'EGR traditionnelle haute pression en conservant un meilleur rendement du moteur et la combustion est meilleure.

 

La technologie EGR basse pression implique une architecture moteur qui minimise la distance entre l’ensemble catalyseur-filtre à particules et l’entrée d’air. On parle alors de système de post-traitement sous turbo. Cette proximité permet de faire fonctionner les catalyseurs et filtre à particules à des températures plus élevées ce qui favorise leur efficacité. 


  • Pompe à huile autorégulée et thermostatée : la cylindrée de la pompe s’ajuste pour délivrer une pression d’huile au juste nécessaire à tout moment et limiter ainsi la consommation d’énergie. Un capteur de température d’huile ajuste en temps réel le fonctionnement, limitant ainsi les frottements dus à sa viscosité, avec un bénéfice direct sur la consommation de carburant.

 

Sobre et respectueux de l'environnement 


Le moteur Energy dCi 110 permet une réduction de consommation et des émissions réduites de CO2*, grâce à un couple moteur de 260 Nm en hausse de 20 Nm, disponible dès 1 750 tr/min. La puissance du moteur reste quant à elle inchangée avec 110 ch à 4 000 tr/min

 

Ainsi équipée, Mégane Energy dCi 110 devient le nouveau fer de lance des véhicules respectueux de l'environnement, avec des émissions sous la barre des 100g de CO2 / km, soit environ 4 l /100km*.


L’architecture Catalyseur-FAP embarqué et la technologie EGR basse pression facilitent l’adaptation du moteur aux normes Euro 6. Dans le même esprit, le rapport volumétrique a été augmenté à 15,6 : 1 (vs 15,2 : 1).


* Consommations et émissions homologuées selon réglementation applicable.


RENAULT SPORT

 

Avec sa gamme sportive, Renault Sport vous propose le meilleur de la technologie Renault adaptée à un usage quotidien.

CLIO R.S. 200 EDC

MÉGANE R.S. 265